Stable à toutes les allures:

Les dérives courbes ont encore démontré leur supériorité lors de la régate cata cap atlantique organisée au CNBPP.

C'est au portant qu'elles ont pu exprimer tout leur potentiel. Les 3 bateaux à dérives courbes lors de la régate naviguaient au portant sur une coque, la dérive sous le vent dans l'eau tandis que les autres bateaux naviguaient les dérives relevées, la plupart du temps sur deux coques.

 

J'ai également trouvé que mon bateau était très stable que ce soit au près, au portant boothrie ou portant trapèze par rapport à mon ancien Bim.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0