Objectif du pole calcul de structure ISMANS

L'idée principale qui me permet de décoller depuis tout juste 2 an est l'utilisation de la souplesse des matériaux. Le principe est qu'en dynamique, le foil va fléchir sous charge. Ceci va naturellement augmenter la portance créée par le foil puisqu'il se retrouvera dans une position plus "horizontale".

Après avoir construit 4 foils souples dont 3 qui ont cassés, j'ai pu mesurer à la fois l'influence de la souplesse et la difficulté du choix de l'échantillonnage.

L'influence de la souplesse sur les performances est telle que nous allons intégrer ce paramètre dans la conception de notre nouvelle génération de foil.

C'est le rôle du pole calcul de structure de l'ISMANS. 

 

Le pole calcul de l'ISMANS est composé de 4 étudiants de dernière année d'école d'ingénieur: Arthur JEUNET, Jean-Philippe BEHM, Antoine PRIMAUT et Laurianne PUCHEU. Ils utilisent ce projet comme sujet pour leur PFE (Projet de fin d'étude nécessaire à la validation de leur diplôme).

 

Puisque nous disposons d'un foil souple, nous allons pouvoir réaliser un test de flexion. Le premier objectif est de corréler les résultats expérimentaux avec les résultats issus de notre logiciel de calcul. 

Une fois que nous aurons validé nos calculs, nous pourrons prévoir la déformation du foil que le pole Hydrodynamique aura dessiné, et ainsi en optimiser la forme.



 

Nous travaillons avec des matériaux composites, qui sont des matériaux difficiles à calculer (mécanique non linéaire).

L'un des premiers problèmes est l'obtention des données matériaux.

 

Les données que nous avons obtenues sont à l'échelle de la fibres. Or lors de nos calcul, nous avons besoin des données du pli. Après une recherche bibliographique, nous avons trouvé la loi des mélanges liant les propriétés des fibres aux propriétés des plis.

Afin de vérifier la validité de la loi des mélanges, le groupe PFE a réalisé une plaque en composite servant d'éprouvette de flexion.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0