L'état de surface doit être parfait!

Après des essais tractés (voir vidéo) qui m'ont fait comprendre à quel point l'état de surface du foil est important, j'ai décidé de peindre mes foils actuels en rouge pour avoir un état de finition nickel.

J'ai donc passé 5 jours de ponçage entre l'enduit époxy, la sous-couche puis la peinture. 

Une dernière question me triturait l'esprit: est-ce qu'il est préférable d'avoir un état de surface hydrophobe (brillant), ou hydrophile (ponçage au 600)?

 

J'ai donc laissé le foil bâbord en finition brillant et le foil tribord en finition 600. Après un après-midi d'essais, je pense que la finition au ponçage est meilleure. L'idée est d'accrocher une fine pellicule d'eau et donc de glisser eau sur eau plutôt que eau sur époxy.

C'était la première fois que je volais aussi bien à la fois en bâbord amure et en tribord amure. Malgré un plan d'eau très étroit puisque je naviguais dans le fond de la rivière d'Etel, j'ai pu faire de beaux runs, avec de très bonnes sensations de stabilité et d'accélération. 19.7knts dans 10 knts de vent!. Même si la peinture a nettement amélioré les problèmes de ventilation, il reste encore du chemin à parcourir...

Un autre point très intéressant, j'ai pu voler au bon plein. Ce n'est pas encore suffisant pour être performant au près mais avec les nouveaux foils en construction, voler au près devient un objectif important.

Écrire commentaire

Commentaires : 0