6.Photos construction

dim.

03

janv.

2016

Ca se précise

La construction a pris un peu de retard. Malheureusement le bateau ne sera pas prêt pour la fin janvier, mais ça avance! 

La poutre arrière est maintenant stratifiée, il ne manque plus que les renforts pour fixer le rail de grande voile.

La poutre avant a été difficile à découper. l'objectif était de garder un renfort pour attacher le hauban, et de n’abîmer ni la coque ni la poutre.

Pour cela 4h30 au marteau et au ciseau à bois pour faire sauter la microsphère ! 

La construction des foils avances, il a fallu construire un four pour l'hiver!

Les nouveaux puits ont commencés à être découpé, cependant, il reste à trouver une solution pour le calage du foil dans le puits.

0 commentaires

lun.

20

juil.

2015

Gros travaux à venir

Maintenant que j'ai effectué de supers vols sur Race 1, il faut élargir les conditions dans lesquelles le vol est possible: décoller plus tôt, voler par vent irrégulier et dans du clapot. 

Pour cela, nous devons améliorer la stabilité du bateau. 

Race 2 est arrivé au chantier ce week-end, et de gros travaux ont commencé. Toute la plateforme va être avancée (poutres, chariot, puits de dérive) afin d'écarter au maximum la distance entre le foil arrière et le foil avant.

 

Le foil bâbord a également été fraisé. Ceci grâce à nos partenaires SAITEC qui nous ont fourni les blocs de polyuréthane et l'ISMANS qui nous laisse à disposition l'utilisation de la fraiseuse numérique.


Pendant ce temps, mon frère a bien avancé sur la construction du foil tribord. Les peaux sont terminées et l'assemblage est en cours

2 commentaires

lun.

13

janv.

2014

Un projet d'école d'ingénieur

Pour cette année je suis en école d'ingénieur à l'ISMANS, axé sur les matériaux, notamment sur le calcul de structure.

Depuis 4 mois, la progression du vol est un peu en stand by. J'ai cassé 3 fois mon foil tribord, et ma version en C+L ne créer pas assez de portance pour me faire décoller. 

Mon puits de dérive n'acceptant que mon profil actuel et ne permettant pas de réglages, je suis dans une impasse pour améliorer le vol.

 

Suite à un incident sur l'autoroute, Race2 à été endommagé. Le bateau est réparable, mais sera au dessus des 75Kg. Rémy David me lègue le bateau, je dispose donc de deux plateformes sisterships.

Mon bateau Race1 restera à la Baule pour que je puisse me remettre à naviguer, et Race2 viens de rentrer dans l'atelier de l'ISMANS. 

 

Je suis actuellement entrain de créer une équipe d'étudiants ingénieurs au sein de l'ISMANS pour travailler sur le projet.

Je souhaite modifier le bateau pour: 

-  Me réavancer sur le bateau. Actuellement, je suis obligé de me mettre tellement en arrière que je n'ai plus aucun contrôle sur le bateau.

- répartir la portance sur les safrans pour soulager le foil avant

- Ecarter la distance safran-dérive

Ces trois points conduisent au même résultat: Il faut avancer le puits de dérive.

 

En parallèle de la réparation de Race2, nous créerons donc un nouveau puits de dérive plus avancé mais aussi qui possède un système de régulation de l'incidence.

 

Le projet prend une nouvelle tournure, il va maintenant falloir apprendre à déléguer, gérer une équipe et présenter son travail à des non-voileux.

Le travail sur Race2 devrait nous occuper jusqu'à début juin.

 

Autre sujet, je vais bientôt me lancer dans la recherche d'un stage pour cet été. Je n'ai pas assez de précisions pour commencer à envoyer des mails, mais je commence à rechercher des contacts.

Mon stage doit se faire dans un pays anglophone à partir du 10 juin sur une période d'environ 13 semaines. Si vous avez des pistes, vous pouvez me contacter ici

 

 

 

1 commentaires

lun.

16

sept.

2013

Nouveau changement de jauge?

Je n'ai pas pu naviguer depuis un moment à cause d'une entorse à la cheville. 

Ma dernière (deuxième) session sur foil le 12/07/2013 était très concluante.

Un vent plus stable que la veille ma permis de faire de bons bords sans retoucher l'eau. Malheureusement pas de caméra ce jour là. 

 

La principale source d'instabilité reste le problème de contre-gîte. Pour corriger cela, il va falloir s'entrainer et acquérir de nouveaux réflexes.

 

Pour accélérer le processus d'apprentissage, j'ai réalisé un nouveau jeu de foil hors jauge mais en théorie plus stable que le précédent.

Ce nouveau foil est basé sur le principe des foils des AC72. Malheureusement je doit insérer mon foil par le bas ce qui n'est pas autorisé par la jauge.

Coïncidence, il y a 5 jour, l'AFCCA annonce une possible modification de la jauge qui autoriserait mon nouveau foil.

 

J'emmène mon bateau à la Baule à la fin du mois en espérant pouvoir commencer à comparer mon bateau avec des classes A qui ne volent pas.

 

1 commentaires

lun.

27

mai

2013

Premier test concluant

J'ai pu faire les tests tractés de mes nouveaux foils.

Le vol est stabilisé, j'ai pu tenir 1min 50 sans retomber !!!

Le comportement du bateau est vraiment génial. Je n’ai même pas eu besoin de régler l’incidence de mes safrans pour obtenir un vol stable.

 

Mes deux foils avant sont assez différents. Le tribord porte plus mais décroche plus tôt.

Mon foil bâbord a très peu décroché.(Seulement lorsque j'avais une grosse algue.)

 

Même si la force de dérive créé par la voile va accentuer la ventilation, je suis très optimiste pour le comportement du bateau en tribord amure.

 

En attente d'un week-end suffisamment venté pour voler sous voile...

 

 

 

0 commentaires

jeu.

23

mai

2013

nouveaux foils !!!

Dès le lendemain des concours, les affaires reprennent. D'autres projets de classe A (DNA et Paradox) commencent également à prendre de la hauteur, ca me motive pour finir le miens au plus vite.

Pour l'instant j'arrive à décoller, avec un seul foil, dans moins de vent que le DNA et le Paradox qui ont déjà les 4, mais mon vol semble moins stable. 

 

Je suis entrain de construire mes 3 foils manquants: safrans avec plans porteurs et foil tribord.

Après une semaine et demi très dense, il ne reste plus que quelques finitions. Les premiers essais sont prévu pour ce week-end. Malheureusement le vent risque de manquer le rendez-vous.

 

 

 

0 commentaires

jeu.

21

févr.

2013

Le début du numérique

J'ai reçu les foils arrière de moth construits par Henry Grateau, un grand merci à lui, c'est un gain de temps énorme et ça me permet de partir sur de bonnes bases au niveau de la forme du profil.

 

Ma dernière vidéo change mon planning initial. Après quelques analyses de mon décollage, il semblerait qu'une fois les 4 nouveaux foils réalisés, je pourrais décoller à des vitesses atteignables dans un parcours classique de régate tout en restant dans la jauge.

Je vais donc surement tenter directement de réaliser mes 4 foils en restant dans la jauge.

 

Je débute dans l'utilisation de catia pour tenter d'affiner mes prévisions empiriques. Il faudra que j'attende d'être en école d'ingénieur pour travailler sérieusement avec la simulation numérique, j'ai hâte ...!!!!

 

 

 

 

0 commentaires

mer.

16

janv.

2013

Les classe A voleront !!!

Depuis le mondial classe A en octobre 2012, on commence à voir pas mal de discussions sur la possibilité de faire voler les classe A.

De plus en plus de projets commencent à pointer le bout de leur nez: DNA testent différentes configurations hors-jauge en J ou en C+L.

Le Paradox semble pourvu d'une bonne capacité de portance mais je n'ai pas encore eu confirmation qu'il ait réussi à décoller, ni même que ce soit son objectif.

On commence également à voir apparaitre des ailettes sur les safrans mais celles-ci semblent servir à diminuer le tangage plus qu'à sustenter le bateau.

 

 

Je me penche également sérieusement sur le problème, avec un réel objectif de faire voler mon classe A.

Lors des premiers tests du foil rallongé que j'avais construit, j'ai décollé plusieurs fois, et j'ai même chaviré en arrière. L'échantillonnage de ce foil étant prévu pour être à la limite de la jauge, je l'ai raccourci depuis mais il m'arrive encore de décoller à haute vitesse: voir la vidéo à 1:50

 

Je prévois donc la réalisation de 4 foils conçus pour voler à partir de la fin de mes concours.

Les 2 foils avant sortiront du même moule que le précédent mais l'échantillonnage ainsi que la longueur seront augmentés.

Comme l'ont montré les tests de mon foil précédent, j'aurai assez de portance pour faire décoller le bateau.

Pour les foils arrière, je me suis dirigé vers les moths foilers. Après une discussion avec Henry Grateau, un pratiquant mais surtout constructeur de son propre moth foiler, le profil semble adapté aux classe A.

Henry va me fournir les parties verticales et horizontales de mes futurs foils arrière réalisées directement à partir de ses moules de moth.

Voici en photo les plans porteurs déjà réalisés.

 

Je commencerai doucement avec de grands foils avant hors-jauge pour tenter de voler à faible vitesse, puis je les raccourcirai progressivement jusqu'à rentrer dans la jauge.

De nombreux chavirages en perspective...

 

 

Le comportement de ce bateau me laisse rêveur...

0 commentaires

 

Surprise,nouveau classe A !!!:

J'ai pu trouver deux demi-journée pour bricoler pendant ces 15 jours de vacances.

Après quelques problèmes de bômes (bout trop fin pour le bloqueur, bome trop souple, vit de mulet qui pli), je me suis lancé dans la fabrication d'un vit de mulet en carbone, et j'ai choisi un tube nettement plus gros pour la bôme. Je pense que mes déficits de vitesses au près provenaient d'une bôme trop souple donc une voile trop creuse. J'espère que le problème sera à présent réglé

Je ne vous avais pas encore dévoiler la mise à l'eau d'un deuxième classe A.

J'ai aidé Rémy David à fabriquer ses coques et il vient de mettre son bateau à l'eau après un an de travail. De la fixation des poutres, support de rail, tableau arrière à la martinguale, la finition est superbe.

Les bateaux ont des coques quasi identique mais il reste pas mal de différences, à vous de les découvrir.

Nous nous sommes mis d'accord pour avoir des coques, un mat et une voile identique mais tout le reste est le produit d'une étude à part ce qui explique les différences. Le deuxième bateau n'est pas une amélioration du premier mais une réflexion et un point de vue différent. Je n'ai pas encore beaucoup de photos à vous montrer mais ce bateau devrait être visible plus régulièrement en régate que le mien. 

 

 

Nouvelle garde robe:

Je n'ai pas pu naviguer ces deux dernier week-end mais le bateau est équipé d'un nouveau gréement. La voile "magique" de X-voile qui fait des étincelles depuis quelques mois en régate et le mat heol composite. 

Le gréement dormant est toujours en dyneema de 3mm pour les étais et les haubans et 2mm pour les trapèzes.

Mon frère va maintenant pouvoir reprendre le Bim. 

 

Le bateau est quaziment prêt pour la régate. Je ne pourrais pas naviguer avec ma nouvelle dérive le premier jour mais je devrais pouvoir la poncer sur place pour la tester avant la fin de la régate. 

 

 

Petits travaux d'hiver:

Des vacances dans la pétole et des horaires de marrées qui ne tombent pas bien, je n'ai pu sortir que 2 fois.

Une fois de plus, je suis très content de ma nouvelle dérive. A partir de 12-13knts au reaching on sens déja très nettement la sustentation du bateau. Je navigue seul donc c'est difficile de donner avec certitude l'amélioration au niveau performance mais mon GPS donne déjà une idée. Mon record de vitesse à chaque session est sur le bord avec la dérive longue. 

Je ne vais pas trouver le temps tout de suite de faire la deuxième.

 

Voici une video de Race dans la pétole.

 

En revange j'ai enfin rallongé mes trapèzes, refait mon bout de ressallage et d'autre bricole hivernale.

J'ai aussi réalisé un support de GPS qui semble pas mal mais que je n'ai pas encore pu tester en navigation.Il fallait que le GPS pivote lorsque le mat tourne. Le principe est simple, fiable et solide. Malheureusement il necessite un trou dans la bome ce qui est plutôt génant pour une futur bome en carbone

 

Pour finir, j'ai mis mon calage définitif de dérive en mettant une sangle en haut et en bas du puits pour bloquer les dérives et éviter qu'elle ne s'abime.

Le bateau est pret à renaviguer.

J'espère pouvoir faire la régate de la Baule du 7 au 9 avril mais d'ici là je replonge dans mes cahiers de math.

 

 

 

12 brins en classe A c'est pas trop:

Depuis ma nouvelle voile de chez X-voile, qui a une corne plus grande que mon ancienne voile du Bim, je n'arrivais plus à border correctement.

A force de voir videos et photos de mon bateau vue de derrière avec la voile qui ouvre énormément, j'ai enfin décidé d'acheter un nouveau palan. Au vue du prix des palans je souhaitais ressentire une grosse différence, j'ai choisi un palan 12 brins !!!! contre 7 auparavant.

 

Je suis loin d'être décu. Je pense que cela va combler mon déficit au près car c'était vraiment difficile de border cette voile avec 7 brins. Je peux maintenant border la voile sans que le chariot remonte. Le réglage est plus précis et je ne me pose plus la question de savoir si je vais pouvoir reborder après la rafale.

 

Je suis donc très content de cette acquisition et encourage les autres propriétaires de classe A qui n'osent pas mettre un tire centrale d'empreinter un 12 brins de F18 pour faire des tests. N’etant plus obligé de forcer, le tire centrale est moin bénéfique qu’avec un 7 brins, je trouve que c’est une bonne alternative.

 

Ayant eu du mal à trouver mon palan, je vous donne le lien vers proust sailing.

La facture est salée mais ca transforme le bateau.

 

 

 

 

 

Eviter que l'extrados et l'intrados ne se rapproche

Le risque de casser le foil dès la première navigation était trop important.J'ai pu voir à Aulona d'Auray, une dérive de Wildcat cassée malgré une couche impressionnante de carbone sur chacune des peaux.

J'ai donc rempli tout le foil de résine. Il pèse maintenant un peu moin de 3kg. Le risque de casse est beaucoup moins important parce que les deux peaux ne peuvent plus se rapprocher.

foil

 

Dérive courbe? non Foil...

J'ai réalisé le premier prototype de mes nouveaux foils. Encore quelques heures de finitions avant la phase de tests.

Le nouveau foil est très long, l'objectif est de naviguer avec le foil au vent hors de l'eau donc il me reste à trouver un système fiable, simple et efficace pour pouvoir manipuler les foils à chaque virements de bord.

 

 

 

 

 

Prêt à partir mais toujours pas navigué...

Nouvelle pesée. Il manque seulement le chariot de grande voile et quelques petits détails: 75.5kg. Je pensais être autour de 80kg, ça sera finalement plus proche des 76kg !!!

J'ai maté le bateau pour vérifier que les haubans de mon ancien bateau ne soient pas trop longs et j 'ai monté ma voile toute neuve pour prendre quelques photos du classe A.

Il est sûr que sans la régate de la semaine prochaine, j'aurais mis le bateau à l'eau malgrés l'absence de chariot. La première sortie se fait attendre....

 

 

 

Allez, on bouche les trous...

Collage des trappes de visites, fixation de la boule de pied de mat, stratification de l'étrave, support pour le rail... ce week-end, beaucoup de choses ont été finies. Le bateau est presque étanche, il ne manque plus que le tube pour le système de relevage de safran et mettre le trampoline. Le bateau flottera à la date prévue, la première navigation se fait attendre!!!

Il reste à espérer d'avoir une météo favorable pour une première navigation: 5 à 10knts sans clapot

 

 

 

 

UD carbone au travail...

Toute la structure du bateau est terminée, les dérives sont calées.

J'ai du dépasser de 500g le poids prévu initialement pour les fixations des poutres mais j'ai choisi de bien échantillonner cette partie très importante pour la rigidité du bateau. Pour cela 100% d'UD de carbone dans le sens des efforts.

 

Il reste encore à stratifier la boule du pied de mat, coller les trappes de visites, mettre les tissus de l'étrave et mettre les fixations du trampoline et rail de GV.

Il me reste trois jours pour faire tout ça: ce week-end et samedi prochain. 

Le bateau devrait être prêt pour une première sortie lors de la régate "cata cap atlantique" à la Baule le 9 et 10 avril 2011.

 

 

 

 

 

La signature:

Mercredi après-midi, une composition d'anglais reportée, j'ai pu dessiner l'étrave babord, et oui chaque heure est comptée !!! 

Une étrave pas comme les autres, la signature RACE ....

C'est une étrave inversée de type "perce-vague" qui à l'avantage de garder un volume important lors de gros enfournements. Avec l'apparition de la navigation au trapèze au portant, ce volume à l'étrave ne sera pas de trop.

 

 

 

 

Le verdict:

Pour le dernier jour des vacances, j'ai pesé le cata. J'ai tout posé sur le bateau, voile, mat, appendice, palan.... Il manque la boule de pied de mat, le trampoline, le rail de GV et quelques stratifications. Il est à 71,0 kg !!!!!

Le bateau sera donc à moins de 80 kg pret à naviguer, le choix du monolithique est une vraie réussite, le bruit s'annonce unique, j'ai hâte !!!

 

 

 

 

 

Les entrailles de la bête:

Le bateau a très bien avancé, 2 semaines de travail intensif de 9h du matin à 21h le soir et même 2h du matin pour les 3 derniers jour des vacances ce qui m'a permis de finir ce qui était prévu pour ces vacances. Il ne reste plus qu'à finir l'étrave, faire les renforts des poutres et plusieurs petits détails. J'espère mettre le bateau à l'eau d'ici les vacances de Pâques.

 

Les nombreuses cloisons légères et très efficaces permettent une raideur qui dépasse mes espérances. L'inconvénient d'une fabrication monolithique qui rend impossible une telle construction par une entreprise est le temps de réalisation, d'ajustage et de collage de toutes ces cloisons.

Le bateau est construit comme une maquette, sans compter les heures pour gagner chaque gramme là ou c'est possible.

 

 

 

 

Les travaux de noël:

Les poutres sont renforcées à l'intérieur et j'ai presque fini de faire les cloisons.

J'ai commencé à m'attaquer au puits de dérive: le système est assez compliqué à réaliser mais je pense que ça sera solide, léger et pratique pour tester plusieurs profils de dérive.

 

 

 

 

 

dim.

05

déc.

2010

Du carbone, toujours du carbone...

Voici quelques photos du début de la construction en Avril 2010 jusqu'à maintenant. 

3 commentaires

 

 

Livre d'or

Commentaires : 25
  • #25

    fasadrenoverarnastockholm (dimanche, 14 mai 2017 14:18)

    Great

  • #24

    NABOR CISCHINI (mercredi, 01 avril 2015 12:38)

    Bom dia...sou do Brasil, e confesso que estou admirado com seu projeto, ja vi seu video de teste das quatro folhas muitas vezes, tenho o maior interesse em adquirir este modelo de barco que você está construindo. Ja existe uma estimativa de custo aos compradores. Se puderes me enviar outros videos agradeço. Grande abraço...! Nabor Cischini (Ilha de Florianópolis - Santa Catarina - Brasil )

  • #23

    Marc Torres (samedi, 27 décembre 2014 11:26)

    Bonjour Raphael,
    Je cherche des foils pour classe A Bin Zero comme les tiens hors jauge biensur, est ce que tu pourrais me dire si je peux t'appeler et me donner tes coordonnees?
    Merci et a bientot j'espere
    Marc Torres

  • #22

    zvfa (mercredi, 30 juillet 2014 22:43)

    félicitations

  • #21

    Philippe Laperche (mercredi, 23 avril 2014 21:20)

    Bonjour, je suis très très admiratif du travail, de la passion, et de la détermination pour arriver à de tels résultats, bon vent, Philippe

  • #20

    Gautier (lundi, 21 avril 2014 11:06)

    Bonjour, je suis propriétaire d'un F18 Tiger (la dernière génération avant qu'il ne passe au Wild cat)
    J'aimerais adapter des foils sans modifier la structure.
    Avez vous étudier les efforts mécaniques si le foil est de forme J à l'avant et safran en T
    Merci par avance

  • #19

    Lion (lundi, 14 octobre 2013 14:57)

    Ou as tu trouve ton carbonne

  • #18

    Lion (dimanche, 13 octobre 2013 17:27)

    C est super ce que tu fais j aimerai moi aussi essaye dans construir un mais je suis encore un peu jeune
    Alban

  • #17

    Cimendef (vendredi, 10 mai 2013 12:46)

    est-ce que tu organise des stages pour aider d'autres a construire son catamaran?

  • #16

    liard9 (jeudi, 09 mai 2013 12:46)

    bj je voudre savoir comment tu fait tes poutre
    et tu peux me donne le non de ton fournisseur de carbone vue le coùt si il est pas chère sa serai coule tel 0249523490 ou portable 0606699670 a plus

  • #15

    u=1858 (lundi, 06 mai 2013 23:19)

    I shared this upon Facebook! My buddies will definitely enjoy it!

  • #14

    yam (jeudi, 07 mars 2013 01:56)

    Nice flying job. Congrats man!

  • #13

    Kristof (dimanche, 24 février 2013 10:21)

    Hi Raphael,
    I'm a friend of Dany from Poland and today I saw first time your internet site and your constructions. Congratulations for your inventions, ideas and your determination to realise things not only on paper!-very rare ability. Additionally we will encourage you to continue your engineering education and develop further that idea to combine design and simulation, what we see you have done with your catamaran-it's today the only right way do do things. We wish you all the best and hope to meet you personally by one of the hovercrafts event in Europe.
    Regards
    Kristof and whole AIRSLIDE team

  • #12

    Dany (dimanche, 24 février 2013 08:55)

    Salut Raphaël.
    Bravo ! Le numérique - la simulation - c'est sans nul doute l'avenir... à condition d'en maitriser les "entrées" .. Mais ça tu le sais déjà.
    A+

    Dany

  • #11

    Arnaud Cormontagne (mercredi, 16 mai 2012 20:41)

    J'admire beaucoup ce que tu as fait, je fais énormément de voile. Au plaisir de parler avec toi. Arnaud

    Fixieldis96@live.fr

  • #10

    Laurent (mardi, 19 juillet 2011 19:15)

    Bonjour,
    Superbe boulot Raphaël! J'espère pouvoir te rencontrer sur l'eau bientôt.

  • #9

    dousse jj (jeudi, 19 mai 2011 11:05)

    bonjour , belle réalisation ! bien les poutres et surtout celle de devant surélevées , impressionnant ta vidéo de test et le fait que le bateau ralentis peu lors de l'enfournement .... un sacré beau boulot ... toutes mes félicitations et bonne continuation. au plaisir de te rencontrer un jour sur l'eau .
    jj

  • #8

    Le Guennec Jean Baptiste (mercredi, 04 mai 2011 01:06)

    Magnifique projet, Bravo à toi, ce classe A donne vraiment envie, beau design, tout en carbone, dérive courbe.

    Ah si je pouvais me faire un F18 comme ça :)

    Bonne continuation (et peut être à bientôt si tu fait des régates intersérie en baie de Quiberon)

  • #7

    simon (jeudi, 28 avril 2011 18:57)

    Sympa ta construction.
    Je ne sais pas où tu habites, mais si t'es intéressé, je suis dans l'ingé mécanique, ancien coureur en HC16, et je suis en train de concevoir un nouveau class A.

    sim3401@hotmail.fr

  • #6

    David (dimanche, 17 avril 2011 21:09)

    Bravo Raphou, je suis fier de toi !
    Maintenant passe ton bac !

  • #5

    loick (dimanche, 17 avril 2011 20:57)

    salut Raphaël
    on a même pas eu le temps de se parler le week end dernier à la Baule. Chapeau pour ce boulot.
    A bientôt sur l eau. LP

  • #4

    Daddy (jeudi, 24 mars 2011 17:34)

    Si c'était au programme du bac tu aurais la mention TB. Mais comme ce n'est pas au programme, une mention n'est pas dans la poche... à moins que tes talents en math soient à la même altitude que ceux dont tu as fais preuve pour le cata, ce qui n'est pas impossible si tu le veux vraiment. Grosses bises et à bientôt. Daddy

  • #3

    isabelle censier (lundi, 21 mars 2011 13:48)

    super !
    bon courage pour la finalisation et beaucoup de plaisir pour les premières sorties !
    des bises
    Isabelle

  • #2

    Dany (samedi, 19 mars 2011 11:24)

    Superbe avancée dans la finalisation...
    Nul doute que les résultats seront là.
    BRAVO à toute l'équipe Classe A 56 ...

    Dany

  • #1

    LE COENT (vendredi, 18 mars 2011 21:25)

    Bravo Raphael ! tu es le meilleur.
    Félicitation aussi aux Parents.
    A bientôt
    Fernand