7.Navigation

lun.

03

nov.

2014

Nouveaux safrans

Pour mon retour d'Australie, Dario Valenza m'a offert 2 magnifiques moules de plans porteurs de safrans en aluminiums. Dès mon retour en france, je me suis empressé de réaliser les premières pièces de ce moule. Mes anciens plans porteurs de safrans avaient trop de trainé, c'était une partie de plan porteur de moth foiler avec une liaison partie verticale/partie horizontale absolument pas hydrodynamique.

J'ai installé ces nouveaux plan porteur de safran sur mes anciennes parties verticales en attendant de construire les nouveaux plans verticaux également designé par Dario. 

 

J'ai pu faire un essai tracté le 13/09/2014, qui m'a permis de comprendre certaines choses sur la ventilation.

 

Pendant les vacances de la toussaint, je n'ai pu avoir qu'un seul jour de vent. Malheureusement, avec un vent très irrégulier variant entre 10 et 22knts même abrité derrière Saint-Cado.

Ces conditions de m'ont pas permis d'avoir un vol stable. Avec la configuration dérive en C, je n'arrive pas à abattre suffisament pour limiter le leeway, le bateau est très rapide, et je n'ai pas un niveau de maitrise du bateau assez élevé dans ces conditions.

 

Avec les foils en C+L, je commence à essayer avec seulement le foil sous le vent. Mais je n'ai pas assez de portance pour décoller. je ne décolle pas avant 20knts. Même si le bateau à du mal à décoller, j'ai pu faire des pointes de vitesses impressionnantes à 24.8knts ce qui établi le nouveau record du bateau.

 

Je décide à la fin de mettre les 2 C+L dans l'eau. Je décolle beaucoup plus tôt mais le foil au vent ventile car il est très proche de la surface.

 

 

Je suis un peu déçu du comportement du bateau car j'ai encore beaucoup de ventilations malgré 4h passé à repolisher l'ensemble des foils avants (C et C+L). J'espère que dans des conditions plus adaptées, j'arriverai à mieux contrôler le bateau.

En revanche pour ce qui est du plan porteur arrière, il est validé. Pas trop petit car je n'ai pas eu de perte de portance, et pas trop grand car en le réduisant je manquerai de stabilité longitudinale.

0 commentaires

dim.

20

juil.

2014

Stage à Sydney

Voici maintenant quelques mois que je ne me concentre que sur des aspects non manuel de mon projet.

Le plus gros travail de ces derniers mois, était la participation au concours prix de l'initiative organisé par le crédit agricole.

Pour ce concours, Sébastien Canva un autre étudiant de l'Ismans, m'a rejoint. Le but du concours était de présenter un projet économique, il fallait donc se concentrer sur le buisness plan.

Tout notre travail a été récompensé puisqu'en gagnant le grand prix du concours, nous trouvons de quoi financer notre stage en australie.

 

Notre stage, se passe chez Carbonicboats, où nous aidons Dario Valenza........à faire voler les classe A.

Voici où on en est dans les développements: 

http://carbonicboats.blogspot.com.au/2014/07/paving-way.html

 

 

0 commentaires

jeu.

11

juil.

2013

Premier test sous voile

Vacances, vent et soleil. C'était une journée parfaite pour faire les premiers tests sous voile de mes 4 foils.

Le matin, le vent était très irrégulier. Dans la rafales, dès que j'arrive à être sur une coque au portant, le bateau décolle. En moyenne il me faut 13 knts de vitesse pour le décollage. Une vitesse largement accessible en régate!!!

Une fois en vol, le bateau gagne 2 à 3 knts de vitesse. Il faut réagir vite pour compenser l'accélération. Le bateau est stable en longitudinal mais je doit acquérir de nouveaux réflexes pour compenser les variations de gite.


Quand j'arrive au bout de la rafales, le flotteur au vent retouche l'eau ce qui me fait perdre pas mal de vitesse. Les
 méduses sont la cause des atterrissages les plus violents!!!

 

L'après-midi, le vent était toujours aussi irrégulier mais un peu plus fort que le matin. Cette fois je pouvais voler sans attendre la rafale. C'est lorsque la rafale arrive que la différence entre mon bateau en archimédien et mon bateau en vol se fait le plus sentir. L'accélération est impressionnante !!!

 

Ce premier test de vol est très concluant. Le bateau est plus stable en longitudinal que je ne l'espérais. Il faut maintenant s'entrainer pour essayer de diminuer les variations de gite.

 

0 commentaires

lun.

25

févr.

2013

Premier classe A qui vole ?

 

 

Classe A Race VS Oracle

La jauge "relativement...!!!" ouverte du classe A lui permet de garder une avance technologique sur les autres catamarans de sport.

Nous devrions bientôt pouvoir voler comme les AC72 et pourquoi pas devenir l'anti-chambre de la coupe de l'américa ?

 

Je ne peux pas encore superposer mon classe A avec ETNZ, il est vraiment trop stable !!!

 

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

0 commentaires

lun.

25

févr.

2013

Sport d'hiver

Magifique week end dans le golfe du Morbhian. Pas très chaud pour gréer mais une fois sur l'eau, les bords de portant évitent d'avoir froid... 

Même après une petit baignade suite à la rupture de mon trapèze.

Le comportement du bateau au portant est génial. Je navigue à fleur d'eau en faisant de petits décollages, le bateau tangue légèrement en pivotant autour du foil. De temps en temps le bateau se soulève entièrement comme sur les photos ci-dessous.
La bonne nouvelle c'est que lorsque le bateau retombe je perds peu de vitesse.
Par contre le foil décroche souvent j'espère ne pas être obligé de mettre des fences, ce qui serait compliqué à intégrer dans la jauge
8 commentaires

lun.

28

janv.

2013

Magnifiques décollages sur Race (vidéo)

Voici la vidéo illustrant le deuxième et le troisième décollage dont je parlais dans le post précédent.

Les séquences sont d'abord en vitesse normale puis au ralenti.

 

Je tiens à rappeler que je n'ai qu'un seul foil et une dérive courbe au vent. Le bateau est relativement stable alors qu'il n'y a qu'un seul point d'appuis. C'est donc très encourageant pour la suite du projet qui sera de construire deux nouveaux foils avant en C puis des foils arrières en L.

0 commentaires

dim.

27

janv.

2013

Magnifiques décollages sur Race

Magnifiques conditions de navigation en cette fin d'après-midi, soleil marée haute et 10-15 knts de vent.

La GoPro installée, l'objectif de la session sera de confronter les analyses théoriques de mon TIPE  (dossier scientifique à présenter à l’orale des concours qui a pour sujet « comment faire voler un classe A dans une jauge qui tente de l’interdire? »), avec les observations prisent en vidéo.

 

Je fais donc des Runs les pieds dans les strapes en tentant de faire décoller le bateau. Le bateau se sustentait énormément et j'ai même pu décoller 3-4 fois. 

 

Premier décollage: 

Le bateau est très gité, j'abat légèrement en même temps qu'il redescend, une fois que la coque au vent touche l'eau, la coque sous le vent commence à lever mais, trop bas au trapèze, je touche l'eau et la coque sous le vent retombe aussi tôt.

Le bateau allait seulement à 14 knts, il décolle car je donne beaucoup d'incidence au foil en étant reculé jusque dans les strapes.

 

Deuxième décollage:

Le bateau est plus rapide que dans la séquence précédente, je suis sur une coque et le flotteur sous le vent se soulève, je vole complètement!!! Le vole est très stable pendant 3 sec puis le bateau retombe doucement.

 

troisième décollage:

Comme dans la séquence deux avec encore légèrement plus de vitesse. Le bateau vole très bien pendant 4 sec puis la coque au vent touche l'eau alors que la coque sous le vent continue de voler. Le bateau se cabre puis le foil décroche et la coque sous le vent retombe. Au final, la coque sous le vent reste en l'air 6 sec!!!

Je suis extrêmement optimiste pour la suite du projet, réussir à voler 3 sec avec une stabilité remarquable sur un seul foil est très encourageant pour la suite.

Les phénomènes de vortex et de cavitations ne sont pas, contrairement à ce que je pensais, la cause du décrochage du foil. C'est l'incidence trop élevée de celui-ci lors du cabrage du bateau qui entraine la perte de portance.

 

Bientôt les vidéos.....

 

 

0 commentaires

dim.

13

janv.

2013

Nouveau Race

Voici quelques photos prisent avec le nouveau Race, faux jumeau du premier. Pas mal de différences sont à souligner à vous de trouver.

Ce deuxième bateau n'est pas une amélioration du premier mais le produit d'une étude et d'un point de vue différent.

 

On ne peut pas encore dire lequel va plus vite dans tel ou tel condition. J'espère que notre prochaine navigation ensemble se ferra dans un peu plus de vent et de soleil !!!

Nous avons tous les deux encore un peu de bricolage à faire pour pouvoir commencer à s'attarder sur les performances. Il doit changer son trampoline et se refaire la même voile que la mienne tandis que moi, je dois réaliser mes epissures de réglages de quête. Nous avons également chacun un projet de nouvelles dérives, incliné pour lui, courbe pour moi.

 

0 commentaires

sam.

12

janv.

2013

Classe A Race (vidéo)

Peu de navigation depuis, septembre. Voici une vidéo pour patienter jusqu'à juillet, date de la fin de mes concours.

0 commentaires

dim.

11

nov.

2012

Raid Le Pouliguen La Roche Bernard

Super Raid Le Pouliguen La Roche Bernard. 

Parti premier classe A sur les 4 au départ dans la pétole, je rattrape le premier F16 avant la bouée de dégagement. Je marche bien au près dans la pétole ce qui me permet de creuser légèrement l'écart. Le vent monte progressivement, Yves Pottier me rattrape et creuse une très grosse avance, Stephane Renault me passe aussi, seul Rémy David reste juste derrière. Mon handicap au près dans le vent medium à fort est pas mal comblé depuis la dernière régate mais reste encore trop importante pour rivaliser. 

Ensuite, vient un long bord de rieching, on ne voit déjà plus Yves Pottier qui a une longue avance. Sur cette allure, mon bateau marche beaucoup mieu, je distance un peu Rémy et double Stephane.

Vient, le bord de grand largue. Une houle de 60cm et 16Knds de vent, les footstrapes me permettent de rester au trapèze quand Rémy et Stephane rentre en bootherie. 

Résultats de la journée: 1er Yves Pottier, 2ème Raphaël Censier, 3ème Rémy David, 4ème Stephane Renault qui s'est perdu dans l'entrée de la Vilaine.

 

Le soir, camping très sympa avec les bateaux remontés derrière le barrage d'arzale.

 

 

Le Lendemain, les conditions sont similaires, je reste scotché quand les trois autres classe A trouvent la bonne risée. Un peu déséspéré, je m'éloigne de la côte et retrouve finalement assez de vent pour remonter à la hauteur des trois classe A. Le vent monte progressivement jusqu'à un bon 16knts mer plate au portant. Des conditions de rêves, 1h30 à tirer des bords au portants sur une coque. Stephane se fait un peu distancer et Yves réussi à prendre un peu d'avance. Je me retrouve avec Rémy bords à bords à se reprendre régulièrement la 2ème place. 

Il passe finalement la dernière bouée deux longueurs devant moi mais ne visualise pas bien l'arrivé. Je le passe juste avant l'arrivée sur un bord de rieching à 19knts.

 

Un raid fantastique avec des conditions idéales de navigations, mais surtout des bords extra-ordinaires avec Rémy qui à quasiment le même bateau que moi.

 

Au niveau performance, je suis très content, surtout au portant et au rieching, manque plus que le près dans le vent fort mais quand même une nette progression par rapport à la dernière régate. Ce dernier problème devrait être réglé avec de l'entrainement et une bôme plus raide pour pouvoir aplatir la voile. 

 

 

1 commentaires

sam.

14

juil.

2012

Retrouver la mer

Après deux mois sans nouvelles, et oui la prépa c'est dur, un court billet malheureusement sans photos à vous livrer.

 

En vacances depuis le 3 Juillet, je peux enfin enchainer les journées de navigations. J'ai pu ammener une semaine mon bateau dans le golfe du Morbhian pour naviguer sur un plan d'eau beaucoup plus grand qu'Etel et me confronter à des hobie 16 et un apres midi avec un autre classe A.

Il y a eu beaucoup de vent toute la semaine et certaine journée c'était plus de la survie que de la finesse.

Un bon point les sensations au près ont été nettement améliorées par rapport à la dernière régate de la Baule. 

Ma bome en alu qui était souvent critiqué parce qu'elle faisait tache sur un bateau tout carbone n'est pas plier mais est devenue molle, je vais donc devoir installer ma nouvelle bome en carbone au plus vite, mes nouveaux foils attendrons.

J'ai hate de trouver un week end pour descendre à la Baule !!!

 

 

 

0 commentaires

mar.

08

mai

2012

Condition musclée

Mardi dernier, une session dans des conditions infernales avec un vent variant entre 10 et 25knts. C'était vraiment des conditions extrêmes mais ça change toujours les idées avant une semaine de cour. J'étais parti pour faire des photos voir si mes nouveaux réglages permettent à la voile de mieux déverser, c'est un peu raté pour les photos.

 

Mon déficit au près viendrait en plus d'une tension de latte trop importante du fait que le mat cintre dans le mauvais sens. Il revient au vent plutôt que de déverser. Après l'observation de nombreuses photos et d'une discussion avec Rémy David, maitre voilier qui a conçu ma voile chez X-voile, je suis arrivé à la conclusion suivante: 

Le troisième jour de régate où mon déficit de vitesse était le plus marqué, je naviguais avec rotation de mat assez lâché et cunningham blindé. Résultat, le mat cintre dans le mauvais sens donc la voile ouvre jusqu'au point de capelage puis referme dans les hauts, le voile ne libère pas la surpuissance, je ne peux pas border, la voile est creuse donc j'avance pas!!! 

 

J'ai également navigué samedi dernier avec un vent d'environ 16knts beaucoup plus stable.

C'était fantastique!!! pour les réglages: cuni blindé, rotation au milieu du rail, palan blindé, safran et dérive au vent relevé, je régulais au chariot.

La sensation de glisse était magique, 19knts en pointe mais surtout des moyennes sur tout un bord qui dépassait les 18knts au portant.

C'était la première fois que je naviguais avec les appendices relevé au près sur mer plate dans le medium. Le bateau est beaucoup plus équilibré, je peux lacher la barre pendant 10sec sans changer de route mais surtout, j'ai la sensation de perdre moins de vitesse lorsque je change brusquement de trajectoire.

La dérive longue permet également de garder plus de vitesse lorsque le bateau est très gité.

 

Un grand merci à Benjamin qui nous partage ses réglages sur son blog

Peut-être que j'ai enfin comblé mon problème au près. Malheureusement je ne peux pas aller au National à la Rochelle pour avoir la réponse. Prochaine confrontation avec d'autre classe A pas avant juillet !!!

0 commentaires

lun.

16

avril

2012

Catacap 2012

18 classe A sur la ligne de départ, et 9 manches courues sur trois jours de régate. Résumé

J'ai eu beaucoup de mal au près. Plus le vent monte, plus le différenciel de vitesse est important. Je ne glisse pas comme les autres. Le dernier jour, 7 classe A ne se mettent pas a l'eau à cause du vent et de la houle. Michel Belliard sur V1R et Hervé Ledue sur DNA survole le plan d'eau. Ils montent sur chaque vagues et accélère quand moi je labour les vagues. 

Je n'arrive pas à libérer la puissance de la voile, je suis obligé de choquer pour abbatre alors que les autres font vriller la voile.

Après discussion, il semblerais que je ne prenais pas assez de rotation de mat mais trop de cunningham. Je dois également remettre une poulie sur la bordure pour pouvoir bien la tendre mais surtout détendre les lattes. Tout le monde me le dit mais j'ai pris l'habitude de toujour blinder. Je suis maintenant convaincu pour essayer.

 

Sinon au portant c'est complètement l'inverse. Je descendais très bien en gardant une bonne vitesse. Dans la brise et la houle du dernier jour, le bateau foncait dans les vagues et ressortait de l'autre coté en rallentissant très peu, je suis très content du comportement du bateau. 

J'essayais de relever le safran au vent à chaque bord. Le bateau est beaucoup plus précis à la barre et plus tolérant, c'est très agréable. 

 

Le deuxième jour j'ai pu tester le nouveau foil. Au portant c'est incroyable, le bateau reste à plat en se sustentant très nettement. Je n'ai pas encore télécharger les traces GPS mais je crois que j'ai un bon gain en cap. Il faut seulement faire attention de ne pas abbatre d'un coup sous peine de s'envoler.

Au près, je relevais la dérive au vent. Ca fait perdre moins de temps que prévu au virement de bord. Avec un peu d'entrainement ca ne sera pas pénalisant. Je gardais encore mon déficit au près mais je crois que ca améliorais un peu. A confirmer.

 

Première régate, je met le bateau à l'eau, deuxième je change tout le gréement, la prochaine j'espère etre un peu plus préparé.

 

photos de la régate: Rémy David

                             Liz Loday

0 commentaires

dim.

04

mars

2012

Raté la marée!!!

Après un DS de physique un peu mouvementé (j’ai laissé la calculatrice à la maison), retrouver son cata ca fait du bien. Je suis arrivé sur les lieux un peu tard, j’avais regardé l’horaire des marées mais pas le coefficient.

Une navigation dans un vent très variable entre 10knts et 17knts. Mon stick, déjà prêt à lacher a fini par rejoindre les poissons. J’était très satisfait du stick ronstan que j’ai acheté chez proust sailing, je vais en commander 3 ou 4 pour en avoir de rechange et pour équiper le BIM.

 

Je venait de faire mon callage de puits, et comme ma dérive longue est très légèrement plus épaisse à l’arrière, j’ai décidé pour un premier test de partir avec les deux dérives DNA.

Pendant la session précédente j’avais remarqué que le bateau se sustentait pas mal au reaching dès 12-13knts avec la longue dérive. Je me rapproche de cette sensation avec les dérives DNA seulement à partir de 18knts.

 

Sinon le système de GPS marche parfaitement c'est plutôt génial.

 

0 commentaires

mer.

28

déc.

2011

Classe A: Race extreme

0 commentaires

dim.

06

nov.

2011

Bienvenue dans la 3ème dimension

Rafale à 20knts, je rentre ce week end dans la 3ème dimension.

Avec une pointe à 21.3knts et 20.4knts de moyenne sur 10sec, le nouveau foil apporte un gain de vitesse et de stabilité longitudinale significatif.

La coque sous le vent s'est sustentée entièrement, je ressentais une grosse accélération et le bateau finissait par retomber.

Je pense qu'avec un deuxième foil, les pointes de vitesses seront impressionnantes et je pourrai rester en vol plus longtemps. 

Les accélérations et décélérations me font perdre l'équilibre. Il me faut absolument des footstraps avant le prochain essai de vol.

Les sensations sont complètements nouvelles, le foil transforme le bateau, le plaisir est intense!!!!

 

 

0 commentaires

jeu.

03

nov.

2011

Un autre foil et je vole ?

 J'ai pu tester le foil dans 8knts de vent avec des rafales à 12knts. Nous étions 2 à bords.

Au près, j'ai eu le sentiment de gagner en puissance lorsque je veux abbatre pour prendre de la vitesse. Il faudrait naviguer à 2 bateaux pour comparer les performances.

Au portant, la portance est impressionnante. A 14knts, sur un flotteur, le tableau arrière sort légèrement de l'eau et l'étrave est décollée jusqu'à la fixation de l'était.

A 15knts, toujours sur une coque, si j'abbat trop, le bateau sort complètement de l'eau, la coque au vent n'ayant pas autant de foil retombe, le bateau se cabre et je chavire du mauvais coté !!!!! IMPRESSIONNANT !!!

 

0 commentaires

lun.

05

sept.

2011

Festivale de la voile 2011:

Très beau festivale de la voile. Nous étions 3 classe A avec Laurent Stephany et Guillaume de Premorel. Le premier jour, 2 courses ont été lancées dans un vent de 7 à 10knts. C'est une belle bagarre entre Laurent et moi pour la première place. Il est plus rapide au près et je suis plus rapide au portant. Les courants du golfe pimente le jeu, on se reprend régulièrement la première place l'un l'autre. Je parviens dans les 3 manches à prendre la tête avant l'arrivée.

 

Ce festivale m'a fait beaucoup progresser. J'allais vraiment vite au portant dans le petit temps, et j'ai pu combler un peu mon déficit de vitesse au près même si Laurent reste plus rapide que moi au près.

Le bateau est retourné au chantier pour recaler mes dérives. Une modification qui devrait me permette de suivre Laurent. J'en profite pour me faire un cale pied au niveau du rail, très utile au travers/largue.

 

0 commentaires

lun.

05

sept.

2011

Classe A: la glisse à l'état pur:

Quelques images de glisse sur Race:

0 commentaires

jeu.

19

mai

2011

Un bateau, pas toujouts solitaire:

Il ne manque plus qu'un deuxième trapèze...

0 commentaires

lun.

09

mai

2011

Le tire centrale: une position plus agréable

Entrainements pendant les vacances de Pâques. 4 sorties sous un beau soleil breton dans un vent de 5 à 15 knts. 

Je commence à mieux sentir le bateau, mais je n'ai pas encore chercher les différents réglages.

 

J'ai fait un essai de tire centrale avec une poulie en base de mat. C'est beaucoup plus agréable à toutes les allures mais mon système n'était pas bon.

Je ne pouvais pas choquer entièrement la voile, résultat: 3 dessalages au portant.

Pour moi, le taquet est obligatoire !!!

 

1 commentaires

lun.

09

mai

2011

Tester les limites

Incidence du foil au minimum, se mettre au trapèze devant la poutre avant et abattre un bon coup. Le bateau commence à piquer du nez mais il ralentit très peu. Il ralentit seulement lorsque les deux safrans ont décroché et qu'il commence à loffer.

0 commentaires

jeu.

14

avril

2011

Stable à toutes les allures:

Les dérives courbes ont encore démontré leur supériorité lors de la régate cata cap atlantique organisée au CNBPP.

C'est au portant qu'elles ont pu exprimer tout leur potentiel. Les 3 bateaux à dérives courbes lors de la régate naviguaient au portant sur une coque, la dérive sous le vent dans l'eau tandis que les autres bateaux naviguaient les dérives relevées, la plupart du temps sur deux coques.

 

J'ai également trouvé que mon bateau était très stable que ce soit au près, au portant boothrie ou portant trapèze par rapport à mon ancien Bim.

 

 

0 commentaires

mar.

12

avril

2011

Première sortie:

Ma première navigation avec Hervé Ledue comme sprint partner m'a permis de modifier quelques réglages avant la régate.

Le samedi, 0 à 5knts de vent, une seule manche a été courue. Le premier bord de près a été très concluant. J'avais une bonne vitesse et un cap satisfaisant. Au portant je marchais bien également. Malheureusement, le vent tombe et seuls 4 bateaux franchissent la ligne d'arrivée. Je suis rassuré sur les performances de mon bateau.

 

Le lendemain, je n'arrive pas à faire avancer mon bateau au près (mon bout de bordure est trop fin pour se bloquer dans le taquet donc je ne peux pas aplatir ma voile au près et je n'avais pas du tout assez de quête). Au portant, une dérive dans l'eau (comme les Peyron sur leurs DNA), je marche vraiment bien. 

 

Je termine dernier de cette première régate mais Race a fait les preuves de son potentiel dans le tout petit temps et au portant dans le medium. J'avais un déficit au près par temps médium mais je ne suis pas trop inquiet car de nombreux réglages restent à trouver. 

 

Il va falloir enchainer les heures d'entrainements pour trouver le bon VMG au près et au portant ainsi que pour établir des repères de réglages en fonction des conditions météo.

 

 

0 commentaires

jeu.

07

avril

2011

J-2, le classe A sur la remorque:

C'est le premier article dans le menu "Navigation". Cela marque la fin de la construction et le début des premiers tests...

 

Le bateau est fixé sur la remorque, prêt pour sa mise à l'eau à la régate "cata cap atlantique". Une météo qui s'annonce optimale pour une première sortie: grand soleil avec très peu de vent. 

 

Je risque d'avoir un plan anti-dérive un peu faible pour ces conditions météo car je n'aurai pas encore construit mes nouvelles dérives rallongées pour le petit temps .

Je ne vise pas de résultats pour une première sortie. Il reste encore pas mal de travail (nouveau mat, nouvelles dérives...) et surtout, il faut enchainer les heures d'entrainement après plus de 6 mois d'arrêt en solitaire pour pouvoir juger réellement des performances du bateau.

 

 

0 commentaires