Mini 6.50

Le Mini 6.50

Les mini 6.50 sont les plus petits bateaux de course au large. Ce sont des monocoques destiné à traverser l'atlantique tous les deux ans lors de la course phare du circuit mini, la minitransat.

De grand nom de la voile ont navigué sur ces bateaux (Loick Peyron, Michel Desjoyaux, Yvan Bourgnon, Thomas Coville ...). Mais les mini 6.50 sont également des concentrés de technologies puisque c'est sur ces bateaux qu'ont été testés les mats en carbone, ballastes, quille pendulaire, foils...

 

Pourquoi le mini 6.50?

Un défi sportif

Faire la mini-transat est dans un premier temps un défi sportif. C'est la première étape vers des projets de course au large. Ce projet va me permettre d'appréhendez de nouvelles problématiques que je ne rencontrais pas dans mes projets précédents, comme par exemple la gestion du sommeil. Il va falloir apprendre à prendre un rythme de sommeil qui n'est composer que de tranche de maximum 20min. Mais aussi l'apprentissage de la météo. La mini se fait sans outil de communication et donc nous n'avons pas accès à la météo. Tout se fait sur l'observation de la cote, des nuages, de l'état de la mer, du courant. 

 

Un défi technique

Il existe deux types de mini 6.50, les prototypes et les séries. Pour moi la question ne s'est pas posée, j'aime les défis techniques, la constructions, l'optimisation. Le bateau est donc un prototype. L'objectif est de modéliser numériquement le bateau à l'image de ce que j'ai pu faire pour Groupama Team France. Les études nous diront s'il est intéressant d'implanter des foils sur le bateau.

 

Ce projet regroupe donc mes trois passions.

- Ingénierie

- Construction

- Navigation